Maria Aguinda/Patrick Bèle

 

En janvier 2012 s'est achevé un procès historique : l

a compagnie pétrolière Chevron-Texaco a été condamnée à verser

19 milliards de dollars pour avoir pollué la forêt amazonienne.

En face du géant américain, Maria Aguinda et les trente mille victimes équatoriennes

de cette pollution. Maria a toujours vécu au coeur de l'Amazonie.

Quand l'exploitation du pétrole a commencé, personne ne s'est méfié.

Mais les puits se sont multipliés et des résidus de cette pâte noire ont contaminé les sols et les rivières.

Les animaux sont morts, les plantes ont dépéri. La nourriture est venue à manquer.

Puis les hommes sont tombés malades : les pathologies cutanées et les infections respiratoires

ont décimé les habitants de la forêt. Maria a vu mourir son mari et deux de ses enfants.

En 1993, elle refuse la loi du plus fort et porte plainte, aux côtés de trente-neuf victimes.

Après des années de procédure, l'incroyable se produit : Maria et les autres ont gagné !

Grâce à ce jugement historique, les indigènes amazoniens, si longtemps méprisés

par les multinationales et par leurs propres gouvernements, ont retrouvé leur fierté.

Cet ouvrage est écrit avec la collaboration de Patrick Bêle, grand reporter au Figaro.

un brin d'herbe contre le goudron

Ref : BI11LCE22MAL012