Pierre LAFUE/ Georges Duveau

 

Tome III, de la révolution à la commune

 

A chaque génération, la jeunesse a voulu se différencier des anciens

par la coiffure et le costume. Chez les jeunes romantiques,

l'extravagance fut réellement provocatrice :

chevelure mérovingienne, pourpoint à revers de velours noir, pantalon serré et gants jaunes.

Gautier exhibait un gilet rouge, Nerval un habit à la Werther.

le mouvement romantique

Ref : BI11LBT22PLL020